Chapelière habitat  - Aménagement intérieur / extérieur
Ardoises, tuiles, zinc, les utilisations...

Ardoises, tuiles, zinc, les utilisations...

Couverture / Toiture

Dans la construction de maison, la couverture/toiture a un rôle primordial. Elle est constituée de différents matériaux agencés de manière à protéger les occupants des intempéries. Elle assure donc l’étanchéité du toit contre la pluie pour éviter les infiltrations d’eau risquant de dégrader des éléments de la construction (charpente, combles, plafond, murs, etc.). Elle doit aussi avoir une résistance à certaines contraintes mécaniques telles que le vent, en particulier lors d’une tempête.

Traditionnellement les matériaux comme la tuile, l’ardoise ou le zinc sont utilisés en couverture. Si la protection des occupants constitue le point clé de la fonction d’une toiture, celle-ci est également un élément important de l’esthétique d’une maison. En ce sens, le choix du matériau est donc important pour que le rendu final de la maison soit impeccable.

Cependant, d’autres matériaux commencent à prendre place sur les toits. Il s’agit du béton et du bitume qui existe en plusieurs variétés : feutre bitumineux, rouleau bitume, bardeau bitumineux, etc. Le béton est plus robuste, étanche et parfaitement adapté pour les toitures terrasses. Il convient ainsi pour une utilisation de type industrielle, notamment dans la construction des bâtiments à toit plat. Pour ce qui est du bardeau bitumeux, il peut être installé sur les maisons avec toit en pente. À l’instar des tuiles ou des ardoises ou du zinc, sa pose commence par l’installation d’un support.

Le couvreur est un artisan qui maîtrise l’art de poser chaque pièce afin de produire au final une œuvre de qualité. Par ailleurs, lorsqu’il s’agit d’une toiture en zinc, il doit travailler sur le modelage de ce métal avant de le poser. Il conçoit à l’avance les éléments de la couverture en atelier. C’est ce que l’on appelle le travail de zinguerie, un métier d’art qui exige un réel savoir-faire.

Couvrir son toit

Dans le domaine de la construction comme dans celui de la rénovation de toiture, les hypothèses de couverture sont multiples dans l’agencement d’une maison. Mais avant de se lancer dans ce type de travaux, il convient de déterminer la meilleure solution de couverture la plus convenable pour le projet en question. Matériaux, budget et autres détails techniques sont à prendre en considération. Hormis les ardoises, il existe plusieurs autres options de couverture pour la toiture.

L’ardoise est la solution la plus onéreuse. En revanche, sa durée de vie avoisine avec le siècle. En raison de sa petite taille, l’ardoise peut couvrir une toiture aux formes arrondies. Pour ce qui est de la tuile en béton, cette option révèle quelques défauts, mais au fil des années elle a corrigé le tir. Les toitures en métal et végétal sont les autres solutions que compose la couverture d’un toit.

En dehors des qualités isolantes et esthétiques d’une couverture, certaines caractéristiques régionales sont à prendre en compte pour une éventuelle rénovation de la toiture. Quelques spécificités locales comme la présence de roches sont à l’origine d’un style classique. Selon ces contraintes, le plan local d’urbanisme peut contraindre le propriétaire à couvrir sa toiture de manière traditionnelle en vue, par exemple, d’harmoniser tous les éléments d’un même paysage. Par exemple, dans la région normande, les maisons sont recouvertes de tuiles en terre cuite du fait du sol argileux. Dans la région des Hauts-de-France, c’est la tuile qui prévaut et ses couleurs résultent du principe de fabrication et de la composition de la terre.

La tuile, l'ardoise ou le zinc pour la rénovation de votre maison?

Vous souhaitez rénover la toiture de votre maison ? Vous avez le choix entre différentes sortes de matériaux de couverture, allant des plus traditionnels à ceux plus originaux. Les produits proposés sur le marché peuvent en effet répondre à toutes les exigences en matière de performances, d’esthétique et de budget.

Les trois matériaux les plus utilisés de nos jours pour couvrir les toitures sont la tuile, l’ardoise et le zinc. Chaque région possède sa propre norme architecturale en matière de toiture. Il s’agit donc de veiller à s’y conformer. Ainsi si vous habitez en  Mayenne, Bretagne, ou bien dans les Alpes ou la Touraine, vous aurez à opter pour l’ardoise. À Paris, Nice ou Brest, c’est le zinc qui y prévaut. Et enfin, privilégiez la tuile si votre habitation se situe dans la Somme ou en Charente Maritime.

Plus en détail ci-dessous les caractéristiques d’une toiture en tuile, en ardoise et en zinc.

Ne faisons pas l'impasse sur la tôle ou bac acier qui est aussi très utilisé, notamment pour les garages, abris de jardin, ou carport afin de diminuer les coûts de leur construction. De simple peau, à double peau, son utilisation est très orientée.

La tôle simple peau avec film anti condensation est plutôt orienté sur les bâtiments du type abri de jardin, qui ne nécessite pas une isolation renforcée. A contrario, la tôle double peau, qui est en général isolée avec 40, 60, 80mm de mousse polyuréthane est, elle, très utilisée pour les garages, carports, ou encore bâtiments industriels car très efficace en isolation en ne prenant que très peu d'espace. De différentes couleur, ce matériau est tout terrain et peut même être utilisé en bardage de façade...

Toiture en tuile

Vous pourrez trouver deux sortes de tuiles sur le marché : celles traditionnelles et celles en béton.

Les tuiles traditionnelles

Matériau le plus utilisé en France pour la couverture des toits, la tuile classique est fabriquée en argile cuite pendant plusieurs heures à environ 1000 °C. Elle se décline en plusieurs coloris, allant du marron clair au rouge sombre, et présente de nombreuses formes :

  • Celle dite « canal », le plus souvent fabriquée par extrusion.
  • Celle « plate », uniquement utilisée sur des pentes inférieures à 35°.
  • Celle à « emboîtement » qui comporte des cannelures et rainures destinées à permettre aux différentes tuiles de s’emboîter.

La toiture traditionnelle est tout particulièrement prisée, entre autres, parce qu’elle est solide, résistante au gel et durable (environ 50 ans). Elle résiste toutefois mal aux chocs, et est assez onéreuse. Or, suivant le type de tuile, il faut entre 12 et 100 tuiles pour recouvrir 1 m² de toiture.

Les tuiles en béton

Plus légère que la tuile classique, et aussi moins chère, la tuile en béton est soit plate, soit à emboîtement. Elle peut être colorée grâce à l’ajout de pigments. Son principal inconvénient réside cependant dans sa décoloration sous l’action du soleil et de la pluie.

La toiture en ardoise

Particulièrement présents dans le quart Nord-Ouest de la France, les toits en ardoise sont eux aussi soit naturels, soit artificiels.

L’ardoise naturelle

Issue d’une roche schisteuse de teinte noire, voire bleutée, l’ardoise naturelle apporte à la toiture un aspect inimitable et intemporel. Elle est proposée sous plusieurs formes (rectangulaire, arrondie, en ogive ou en losange) et sous différentes épaisseurs (2,6 mm à 3,5 mm). Elle est très résistante et offre une très bonne longévité (75 à 150 ans).

L’ardoise en fibrociment

Pour payer moins cher, on peut se tourner vers l’ardoise synthétique. Ce matériau est cependant de moindre qualité, car il devient poreux avec le temps. Sa durée de vie va de 30 à 70 ans.

La toiture en zinc

Léger, résistant à la corrosion, esthétique (reflets bleutés), flexible et facile à entretenir, la toiture en zinc possède l’avantage d’être écologique. Le zinc pouvant se recycler à hauteur de 95 %.

Son installation est par contre compliquée, et nécessite d’être mise en œuvre par un professionnel ayant une expérience de ce matériau. Très utilisée lors de nos extensions de maison, surélévation ou rénovation, elle convient parfaitement aux faibles pentes de toit.

La durée de vie d’une toiture en zinc peut dépasser 50 ans.

 

Les éléments constituant les toitures par type de couverture

La qualité d’une toiture est primordiale pour préserver l’état général d’une maison, et joue un rôle essentiel de protection face aux aléas climatiques, que sont le vent, la pluie, la neige, mais également le chaud et le froid. La couverture d’une charpente est généralement accompagnée d’une couche isolante, qui permet de lutter contre le fait que 30 % des pertes énergétiques d’une maison s’effectuent par le toit.

Que ce soit pour la construction d’une maison neuve, ou dans le cadre d’un projet de rénovation, il est donc indispensable de faire appel à des professionnels du secteur (charpentiers et artisans couvreurs), qui disposent des compétences et des techniques pour vous aider à choisir une toiture adaptée à votre projet, et mettre en œuvre leur savoir-faire pour mener à bien le chantier. Il existe effectivement plusieurs grands types de toitures (en pente, arrondie, terrasse ou végétalisée), dont le choix est dicté par plusieurs éléments, que sont le budget, les caractéristiques propres à la construction et à la charpente, mais aussi les normes architecturales locales. De ce choix découle celui du matériau utilisé pour la couverture proprement dite, et nous allons voir qu’il en existe plus que ce que l’on pourrait penser au premier abord.

 

La star des toitures françaises : la tuile en terre cuite

Le succès de la toiture en tuiles ne se dément pas au fil des années, et il est facile de constater que la tuile est présente dans toutes les régions de France. Il en existe plusieurs sortes, tuiles plates, canal, ou à emboitement, dont les prix varient de manière sensible selon le type :

  • Les tuiles en terre cuite canal (ou rondes) sont utilisées essentiellement dans le sud de la France, pour des toits à faible pente.
  • Les tuiles à emboitement en terre cuite, plus résistantes aux vents violents, existent en plusieurs formats.
  • Les tuiles en terre cuite du type plates sont adaptées aux fortes pentes, tout en conservant les caractéristiques principales de la terre cuite, à savoir une étanchéité naturelle et une fabrication écologique, à base de sable et d’argile.

Le coût total d’une toiture en tuiles ne se limite pas au prix des tuiles, et englobe également des postes onéreux, comme la pose de la charpente , des tuiles, et l’éventuelle dépose de l’ancienne couverture. Il est également indispensable de tenir compte du prix des aménagements supplémentaires que sont l’isolation, la pose de fenêtres de toit ou vélux, et du réseau de gouttières pour la récupération des eaux de pluie.

La solution alternative : la toiture plate

Le toit-terrasse n’est plus uniquement réservé aux immeubles collectifs ou aux constructions luxueuses. Faisant appel à des techniques et des professionnels différents du toit sur charpente, il présente l’avantage de pouvoir être accessible depuis l’intérieur ou l’extérieur de la maison, pour être aménagé en terrasse d’agrément, ou végétalisé. Le zinc ou la membrane sont utilisées pour permette cette faible pente de toit, notamment sur les extensions, les carports, ou surélévations de maison.

 

L'essentiel :

Une fois que votre choix se sera arrêté sur le matériau de toiture utilisé, il est primordial de l'entretenir une fois par an pour le préserver le plus longtemps possible. Des ardoises naturelles vont durer plus de 100 ans évidemment, mais pour cela, la condition est l'entretien. Il en va de même des éléments comme les gouttières, à déboucher parfois seulement pour le bon écoulement de l'eau, ou à réparer...

Un matériau est durable, si il est de qualité, bien posé, et entretenu.

 

VOUS SOUHAITEZ ÊTRE ACCOMPAGNÉ.e DANS VOTRE PROJET ?
N'hésitez pas à nous contacter dès à présent !

PARTAGE

Chapelière Habitat

Nous sommes une entreprise familiale du bâtiment spécialisée dans l’isolation thermique, les extensions et constructions en ossature bois, ainsi que dans l’entretien des couvertures et des bardages/terrasses en bois.

Certifiés RGE éco artisan et Handibat, nous mettons tout en œuvre pour vous accompagner dans vos projets, afin de vous garantir la meilleure qualité.
Nous souhaitons vous proposer les meilleurs produits, et du moins les plus efficaces selon leur destination. Pour cela nous cherchons en permanence à nous renouveler, à innover en nous formant sur les nouvelles techniques, les process… en partenariat avec les industriels qui nous accompagnent...

Basés à Mayenne, nous partageons notre showroom et notre outil de production avec les “Ateliers du Terras” spécialisés en Menuiserie Agencement. M.Robillard, gérant des 2 sociétés favorise la complémentarité et nous échangeons régulièrement sur les techniques de mise en œuvre appliquées à chaque activité, afin de pouvoir s’en inspirer et les transposer dans notre secteur lorsque cela est possible.

L’équipe :

PIERRE-OLIVIER
(Gérant - Vente)
Jérome
EMMANUEL

Mon expérience :

Après un BAC Sciences Techniques Industrielles (STI), et un début de BTS Force de Vente option banque, j'ai continué à me former et appris mon métier entre autre au sein de l'école de vente BMW/Mini France en tant que conseiller commercial. Par la suite et pour apprendre plus, j'ai pu exercer dans le domaine de la finance, le métier de chargé de clientèle confirmé. Enfin, j'ai eu l'opportunité d'entrer dans une entreprise artisanale qui avait besoin de se développer, et où, le champ d'action était parfaitement libre, ce qui m'a permis, d'apprendre et comprendre véritablement les métiers de la menuiserie, charpente, couverture, mais aussi de mettre en oeuvre toutes mes compétences acquises dans le commerce et de les adapter au domaine d'activité.

Curieux, entrepreneur de religion, et après constats de certaines pratiques ou méthodes inadaptées, nous avons décidé en famille de racheter une entreprise et d'en faire un centre d'idées, de partage où les salariés sont responsables de leur métier, et encouragés à avancer avec nous dans le développement de l'entreprise. Notre projet met au centre nos clients afin de les conseiller au mieux et leur offrir une relation dite "premium" ou plus simpement respectueuse.

Quel est l'avenir de l'habitat ?

L’habitat sera performant et autonome. C’est une nécessité, pour l’avenir avec la raréfaction des matières premières et le coût environnemental de nos activités. Les matériaux évoluent très vite et deviennent de plus en plus performants.

Le contrôle de nos maisons, appartements, grâce aux nouvelles technologies nous permettra de gérer au plus près notre empreinte énergétique, de la réguler, et la redistribuer en fonction de nos besoins réels.

Le design, et la personnalisation garderont une place importante dans l’habitat grâce aux nouvelles matières. Enfin, la modularité, permettra l’optimisation de l’espace et donc du coût global.

Comment je vois mon métier demain ?

Pas si différent d'aujourd'hui, mais beaucoup plus pointu, polyvalent dans les activités, avec l'association des matériaux, technologies... On ne vend pas simplement une solution, mais on la construit avec nos clients, et on l'adapte. Demain, nous aurons encore plus de solutions possibles à proposer à nos clients ce qui rend le secteur très attrayant, car nous sommes acteur.

Mon expérience :

20 ans en tant que couvreur dont 4 ans en apprentissage.

J’ai beaucoup travaillé sur la rénovation de toiture, l’entretien, le ramonage ou encore le démoussage. J’ai réalisé des couvertures complètes en ardoises avec la zinguerie correspondante, et c’est une des choses que je préfère dans mon métier.

 

L’autonomie, et le travail bien fait dans une bonne ambiance.

 

Quel est l’avenir de l’habitat selon moi:

Nous allons vers des logements plus propres pour l’environnement, mieux isolés.

 

Comment je vois mon métier demain :

Je me vois avec un développement de compétences important car les choses évoluent vite, et nos métiers aussi. Je pense devoir apporter plus de conseils au clients en direct et travailler avec des outils toujours plus performants.

Mon expérience :

J’ai une très faible expérience dans le domaine car je suis en reconversion professionnelle.

Je suis issu du domaine de la grande distribution, mais mon plaisir du bricolage pour mon propre compte a pris le dessus et j’ai voulu lier ce plaisir à mon métier.

Je suis donc dans l’entreprise depuis l’année dernière et j’apprends tous les jours de nouvelles compétences comme l’isolation, le bardage, l’ossature bois, la terrasse, et même les notions de charpente...

 

Quel est l’avenir de l’habitat selon moi:

L’habitat est en pleine évolution et selon moi son avenir sera principalement lié à l’écologie. Nous allons devoir nous adapter avec l’utilisation de matériaux naturels et moins polluants tels que le bois.

La rénovation des bâtiments très anciens est aussi un enjeu majeur, car ils sont très énergivores.

Les maisons de demain seront plus autonomes et écologiques.

 

Comment je vois mon métier demain :

Mon métier va devoir s’adapter aux attentes de la société, notamment en matière d’écologie, ce qui est une réelle opportunité pour se diversifier et se développer.

text-align-justify