Chapelière habitat  - Aménagement intérieur / extérieur
La tiny house

La tiny house

Concept arrivé des Etats Unis, la petite maison ou tiny house  a conquis les français. Cet habitat en bois est de faible surface, environ 20m² en général..

Habitat écologique, en harmonie avec la nature, et autonome, sont les promesses de ce nouveau type d’habitat.

 

Qui sont les habitants de ces tiny houses ?

Il n’y a pas de profil type d’habitant, cependant, des caractéristiques les rassemblent :

  • L’amoureux de la nature :

Au plus proche de la nature, en contact direct avec les éléments, et qui un jour, se disent que la vie qu’ils mènent ne correspond peut être plus à leur inspiration.

  • L’anti capitaliste :

A la suite de bouleversements, de chocs, d’une prise de conscience, l’utilisateur aspire à une nouvelle vie, avec des voyages, du temps libre…

  • Le minimaliste :

Compte tenu des surfaces faibles et optimisées, il faut être conscient que l’essentiel doit rentrer dans la tiny house pour vivre.

  • Le nomade :

l’intérêt majoritaire de la tiny house, est sa flexibilité dans son usage et sa mobilité.

 

La réglementation :

En effet, il y a bien une réglementation qui n’est pas encore aboutie, car le phénomène reste “nouveau”. La loi Alur en dresse les grandes lignes.

 

Considérée comme habitat alternatif, des obligations s'imposent lorsque le propriétaire veut installer une tiny house sur un terrain. 

Un permis d’aménager ou une déclaration préalable est obligatoire, pour une habitation permanente de résidence démontable ou mobile, et sur un terrain constructible.

A titre exceptionnel, elle peut être implantée dans des zones naturelles, forestières ou agricoles. Mais après avis de la commission départementale.

 

Pour le déplacement de la tiny house, 

  • Permis B, si le PTAC (voiture + remorque) ne dépasse pas 3500kg.
  • Permis B + mention 96 si le PTAC (voiture + remorque) compris entre 3500 et 4250kg
  • Permis BE si le PTAC supérieur à 4250kg

→ Une largeur inférieure à 2.55m de votre tiny house, vous évitera d’être considéré comme  convoi exceptionnel… Une hauteur de 4m maximum, vous permettra de circuler à peu près partout en France.

 

Comment choisir sa Tiny House:

Il vous faudra une structure durable qui va être amenée à être déplacée dans le temps, donc rigide et qui résiste aux éléments.

Posée sur une remorque homologuée, la tiny house est en général construite en ossature bois sur un plancher en bois isolé. Le bois Français ou européen (Douglas ou Sapin) est très résistant. Il sera ensuite isolé par des matériaux naturel ou non, selon le choix du client final.

Par la suite, une protection contre la pluie et un bardage viendront finir l’ensemble. Le bardage en bois, en aluminium ou encore en composite permettent une importante possibilité de personnalisation. 

Et aujourd’hui toutes ces possibilités permettent bien aux tiny houses d’être toutes différentes.

 

Des constructeurs sont spécialisés sur cette fabrication depuis quelques années maintenant et proposent tels des constructeurs de maison, une gamme assez large de tiny house, avec équipements, options au large choix.

 

Il est aussi possible de passer par l'auto construction, plus économique, mais certainement aussi plus longue à mettre en œuvre. La motivation est la clé de la réussite d’un projet comme celui ci.

 

La tiny house 100% autonome existe mais est très peu représentée sur le marché, par le coût que génèrent les équipements nécessaires à son indépendance. Panneaux solaires, batteries, cuve à eau… Cependant elles peuvent le devenir, car une tiny house bénéficie de toutes les préparations à l’indépendance.

 

Le prix d'une Tiny House :

En autoconstruction, le prix est bien plus bas qu’en clés en main, car il n’y pas de main d'œuvre facturée. Comptez environ 25.000€ de matériaux compris remorque.

Sur catalogue et clés en mains, préparez plutôt un budget de 50.000€ à 85.000€ selon les modèles et vos exigences. 

Sur mesure, il est aussi possible de dépasser les 100.000€ pour les plus gros modèles.

 

Ce nouveau mode de vie prend n’est bien évidemment pas généralisé, mais cette rupture d’habitat correspond bien à de nouvelles aspirations.

Avant de vous lancer, vous pourrez toujours en louer une pour tester votre compatibilité avec cette nouvelle vie.

VOUS SOUHAITEZ ÊTRE ACCOMPAGNÉ.e DANS VOTRE PROJET ?
N'hésitez pas à nous contacter dès à présent !

PARTAGE

Chapelière Habitat

Nous sommes une entreprise familiale du bâtiment spécialisée dans l’isolation thermique, les extensions et constructions en ossature bois, ainsi que dans l’entretien des couvertures et des bardages/terrasses en bois.

Certifiés RGE éco artisan et Handibat, nous mettons tout en œuvre pour vous accompagner dans vos projets, afin de vous garantir la meilleure qualité.
Nous souhaitons vous proposer les meilleurs produits, et du moins les plus efficaces selon leur destination. Pour cela nous cherchons en permanence à nous renouveler, à innover en nous formant sur les nouvelles techniques, les process… en partenariat avec les industriels qui nous accompagnent...

Basés à Mayenne, nous partageons notre showroom et notre outil de production avec les “Ateliers du Terras” spécialisés en Menuiserie Agencement. M.Robillard, gérant des 2 sociétés favorise la complémentarité et nous échangeons régulièrement sur les techniques de mise en œuvre appliquées à chaque activité, afin de pouvoir s’en inspirer et les transposer dans notre secteur lorsque cela est possible.

L’équipe :

PIERRE-OLIVIER
(Gérant - Vente)
Jérome
EMMANUEL

Mon expérience :

Après un BAC Sciences Techniques Industrielles (STI), et un début de BTS Force de Vente option banque, j'ai continué à me former et appris mon métier entre autre au sein de l'école de vente BMW/Mini France en tant que conseiller commercial. Par la suite et pour apprendre plus, j'ai pu exercer dans le domaine de la finance, le métier de chargé de clientèle confirmé. Enfin, j'ai eu l'opportunité d'entrer dans une entreprise artisanale qui avait besoin de se développer, et où, le champ d'action était parfaitement libre, ce qui m'a permis, d'apprendre et comprendre véritablement les métiers de la menuiserie, charpente, couverture, mais aussi de mettre en oeuvre toutes mes compétences acquises dans le commerce et de les adapter au domaine d'activité.

Curieux, entrepreneur de religion, et après constats de certaines pratiques ou méthodes inadaptées, nous avons décidé en famille de racheter une entreprise et d'en faire un centre d'idées, de partage où les salariés sont responsables de leur métier, et encouragés à avancer avec nous dans le développement de l'entreprise. Notre projet met au centre nos clients afin de les conseiller au mieux et leur offrir une relation dite "premium" ou plus simpement respectueuse.

Quel est l'avenir de l'habitat ?

L’habitat sera performant et autonome. C’est une nécessité, pour l’avenir avec la raréfaction des matières premières et le coût environnemental de nos activités. Les matériaux évoluent très vite et deviennent de plus en plus performants.

Le contrôle de nos maisons, appartements, grâce aux nouvelles technologies nous permettra de gérer au plus près notre empreinte énergétique, de la réguler, et la redistribuer en fonction de nos besoins réels.

Le design, et la personnalisation garderont une place importante dans l’habitat grâce aux nouvelles matières. Enfin, la modularité, permettra l’optimisation de l’espace et donc du coût global.

Comment je vois mon métier demain ?

Pas si différent d'aujourd'hui, mais beaucoup plus pointu, polyvalent dans les activités, avec l'association des matériaux, technologies... On ne vend pas simplement une solution, mais on la construit avec nos clients, et on l'adapte. Demain, nous aurons encore plus de solutions possibles à proposer à nos clients ce qui rend le secteur très attrayant, car nous sommes acteur.

Mon expérience :

20 ans en tant que couvreur dont 4 ans en apprentissage.

J’ai beaucoup travaillé sur la rénovation de toiture, l’entretien, le ramonage ou encore le démoussage. J’ai réalisé des couvertures complètes en ardoises avec la zinguerie correspondante, et c’est une des choses que je préfère dans mon métier.

 

L’autonomie, et le travail bien fait dans une bonne ambiance.

 

Quel est l’avenir de l’habitat selon moi:

Nous allons vers des logements plus propres pour l’environnement, mieux isolés.

 

Comment je vois mon métier demain :

Je me vois avec un développement de compétences important car les choses évoluent vite, et nos métiers aussi. Je pense devoir apporter plus de conseils au clients en direct et travailler avec des outils toujours plus performants.

Mon expérience :

J’ai une très faible expérience dans le domaine car je suis en reconversion professionnelle.

Je suis issu du domaine de la grande distribution, mais mon plaisir du bricolage pour mon propre compte a pris le dessus et j’ai voulu lier ce plaisir à mon métier.

Je suis donc dans l’entreprise depuis l’année dernière et j’apprends tous les jours de nouvelles compétences comme l’isolation, le bardage, l’ossature bois, la terrasse, et même les notions de charpente...

 

Quel est l’avenir de l’habitat selon moi:

L’habitat est en pleine évolution et selon moi son avenir sera principalement lié à l’écologie. Nous allons devoir nous adapter avec l’utilisation de matériaux naturels et moins polluants tels que le bois.

La rénovation des bâtiments très anciens est aussi un enjeu majeur, car ils sont très énergivores.

Les maisons de demain seront plus autonomes et écologiques.

 

Comment je vois mon métier demain :

Mon métier va devoir s’adapter aux attentes de la société, notamment en matière d’écologie, ce qui est une réelle opportunité pour se diversifier et se développer.

text-align-justify